Aller au contenu principal

Accueillir, aider, accompagner, impliquer et faire bouger les lignes en faveur des personnes précaires, depuis décembre 2021 l’association Point d’Eau s’est installée dans de nouveaux locaux situés rue Joseph-François-Girot à l’Île Verte. Un oasis de 483 m² pensé et construit pour accueillir 150 bénéficiaires quotidiens, grâce au financement des collectivités locales, de fondations privées et de la Métropole grenobloise.

accueil

« C’est un vrai changement pour nous (salariés, bénévoles et bénéficiaires). Avec des locaux qui offrent plus de place, plus de lumière et un espace extérieur qui nous permet d'imaginer des projets de jardinage et de réparation de vélos », explique Manon Gatto, coordinatrice de projets à Point d'Eau. À l’instar des ateliers dédiés à la couture ou à l’apprentissage de la langue française.

Créé en 1993, Point d'Eau est une structure d’accueil de jour pour les personnes vulnérables en situation de précarité sociale, ou sans domicile fixe. Il s’agit d’une association agréée « Boutique solidarité de la Fondation Abbé Pierre », ou se conjugue un accompagnement global pour aider les personnes à sortir de la rue (bagagerie, boite postale provisoire, espace commun, bien-être, aide administrative et juridique, organisation d’ateliers culturels, sportifs, culinaires, etc.). Fédérée par une équipe mixte de professionnels et de bénévoles, Point d’Eau est une structure qui a su s'adapter aux besoins des personnes nécessiteuses (écoute, observation, respect, anonymat). Elle œuvre en faveur de l’émergence de projets des demandeurs, au tissage de liens sociaux, et à la participation à la vie collective. Elle accueille aussi des stagiaires (futurs travailleurs sociaux, éducateurs spécialisés, assistants de services sociaux, et animateurs socioculturels) et propose du bénévolat à tous ceux qui veulent s’engager au service des personnes en grande précarité.

Depuis bientôt trente ans, Point d’Eau accueille des hommes et des femmes qui souhaitent parler, consulter un médecin, prendre une douche, laver du linge, se poser, ou tout simplement boire un café. Sorte de refuge bienveillant unique, gratuit et ouvert sans condition à toutes les personnes qui ont besoin d’être soutenues et accompagnées pour retrouver de la dignité. Des personnes isolées, dont certaines sont devenues des bénévoles de l’association. Une considération qui fait partie des six engagements de la structure associative « accueillir dignement, favoriser l’accès aux droits, favoriser l’accès à l’hygiène, aux soins (planning familial, psy et soins somatiques), développer l’estime de soi, favoriser la participation, et tendre vers l’insertion ». Sans oublier les permanences intégrées qui ont pour objectif de favoriser l'échange avec les personnes accueillies et les professionnels de Point d’Eau. 

De solides engagements qui se sont étoffés depuis mars 2022, d'un atelier chantier d'insertion « Les Mets connus ». Une cuisine professionnelle pour permettre à des personnes éloignées de l’emploi de retrouver un travail et de concocter une cuisine locale de qualité pour les particuliers, les entreprises, les collectivités et les associations de proximité. 

« Ce chantier d’insertion est né de la forte implication des bénévoles, précise Manon Gatto. Ensemble ils ont lancé l'idée, géré et soutenu le projet qui a trouvé toute sa dimension dans nos nouveaux locaux via une cuisine de 70 m² ».

« Depuis mars dernier nous commençons à vendre des biscuits et des menus que nous livrons à vélo », complète Manon. Sorte de circuit court réalisé avec des partenaires locaux en termes d'approvisionnement (farine, légumes, fruits, viande, etc.). Cette nouvelle cuisine d'insertion tend aussi vers le bio même si ce n'est pas prioritaire et cherche à provoquer la rencontre avec des agriculteurs locaux pour permettre le ramassage directement dans leurs champs. 

Quant aux neuf salariés des Mets connus, ils ont aussi l'occasion de se former à l'hygiène et à la sécurité alimentaire par le biais du HACCP, une certification obligatoire, qui permet de mieux appréhender la sécurité sanitaire des aliments. Rien n’est laissé au hasard et la structure poursuit sa mission d’accompagnement au profit des personnes précaires.

Aujourd’hui Point d’Eau compte près de 80 bénévoles actifs, des stagiaires, des salariés, des éducateurs spécialisés, un travailleur pair, et des volontaires en service civique. Sorte de famille solidaire qui œuvre pour le bien de ses usagers.

Pour en savoir plus : https://www.pointdeau.org

benevoles

Patricia Yvars pour Alpes Solidaires
 
Alpesolidaires Association

Alpesolidaires Association

6 rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble

Site web : https://www.alpesolidaires.org