Aller au contenu principal
La LPO est la première association de protection de la biodiversité de France. Pour transmettre ses enseignements et éveiller les consciences elle mène un programme éducatif : Zoom sur les événements en Isère !

 

Si à l’origine la LPO s’intéressait exclusivement à la préservation des oiseaux, aujourd'hui elle est une association de protection de la biodiversité reconnue d'utilité publique. Elle s’investit dans la gestion de réserves naturelles et de refuges pour la faune sauvage. Elle mène dans chaque région des actions de défense juridique, de mobilisations citoyennes, ainsi qu’un programme d'éducation et de sensibilisation destiné à tous types de publics.  

 

Un projet éducatif porté par des acteurs investis et des partenariats 

 

La LPO AuRA, délégation Isère, est composée d’une équipe de 12 salariés. Parmi eux, une animatrice nature à plein temps intervient dans les écoles, les Ehpad et les entreprises pour animer des ateliers pédagogiques.  

Maryne Chiron, chargée de vie associative, accueille les initiatives des communes ou d’autres associations pour organiser des sorties nature. “Tout le monde peut être force de proposition. Parfois, ce sont des citoyens préoccupés par des questions de biodiversité qui en sont à l'origine.” Ces contributions permettent à la LPO de participer à des événements, comme dans le cas du trail de Sappey en Chartreuse dans lequel ils ont occupé un stand de sensibilisation sur l'environnement. Maryne souligne le rôle essentiel des bénévoles et des acteurs locaux au sein de l'association : “Ce programme existe grâce à eux, ils m'aident à coordonner les sorties nature. Ce groupe est ancré et fonctionne bien. Nos correspondants locaux font aussi de la communication.”

 

L’objectif : fédérer autour d'un intérêt commun

 

La situation environnementale pourrait s’améliorer grâce à la mobilisation citoyenne : “On peut agir de nombreuses manières pour préserver la nature et limiter les dégâts.” Pour cela, il est pertinent de rapprocher les citoyens le plus possible du monde vivant. “Les gens sont de bonne volonté, il suffit de les informer pour amorcer un changement.”

Lors des sorties nature, l'écoute et l'observation guidées permettent de faire émerger la prise de conscience de notre lien étroit avec l'écosystème et des services qu'il nous rend. C'est un cercle vertueux qui s'enclenche : “on propose au grand public de découvrir la nature autour de chez eux car on voit que mieux on connaît la nature, plus ou a envie de la protéger”, affirme Maryne.

Durant "Les Nuits Faunes", la LPO Isère proposait des conférences et balades autour de la faune nocturne avec laquelle nous cohabitons. En effet, les rapaces nocturnes, amphibiens et chauve-souris sont des espèces souvent invisibles à nos yeux et pourtant impactées par l'activité humaine. 

Dans l'espace urbain comme à la campagne, la faune sauvage et les humains sont en constante interaction. “Il suffit de regarder au-dessus de sa tête même quelques instants, et beaucoup de choses se passent. Vous pourrez par exemple apercevoir la présence - à priori surprenante - des goélands au-dessus de l'Isère : “ils suivent les cours d'eau, ils peuvent remonter très loin. Ce n'est pas étonnant dans les milieux humides”.

 

Enrichir ses connaissances  

Les sorties nature sont ouvertes à tous au cours de l’année. En juin a eu lieu une sortie "vélo-ornitho" à Grenoble pour observer les oiseaux dits "communs" de la ville. Une façon ludique de comprendre la problématique du déclin de la biodiversité autour de nous.

 >> L'agenda du semestre en cours <<  

Pour les plus curieux et passionnés, la LPO AuRA de l’Isère dispense une formation qualifiante en ornithologie en 3 ans selon le niveau (débutant, intermédiaire, confirmé) par des ornithologues expérimentés. Il est également possible de suivre une formation pour apprendre à reconnaître les chants d’oiseaux. 

>> + d’informations <<

 

La LPO Isère possède une base de données participative où chacun peut renseigner ses observations. Les données sont vérifiées par une équipe de naturalistes. Ils vérifient s’il est normal ou non d’avoir aperçu telle espèce à tel endroit, puis les bénévoles interviennent sur le terrain pour compléter les observations. C’est un outil qui donne beaucoup de poids au suivi des espèces.

>> Des observations à transmettre ? <<

 

Vers plus d’inclusivité et d’accessibilité

 

Sensibiliser un maximum de personnes pour les amener à coopérer est une des missions principales de la LPO. "Nous sommes présents sur des évènements comme les festivals de l'Avenir au Naturel, le forum des associations de Grenoble, les cinés-montagne. Notre animatrice se charge de proposer des animations dans tout le département, avec les écoles, les associations sportives... On essaie d'être présents partout." 

Une des difficultés qui subsiste toutefois est de réussir à toucher un public large et inclusif. “Les événements sont connus principalement par les naturalistes et les personnes sensibles à la biodiversité. C'est un de nos défis, de parvenir à sensibiliser le grand public, car on sait qu'on prêche des convaincus la plupart du temps.”

 

 

Hélène LUCAS pour Alpes Solidaires 

 

 

 

 

 

 

 
Alpesolidaires Association

Alpesolidaires Association

6 rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble

Site web : https://www.alpesolidaires.org